Panama Les Étrangers sous la Protection de l’Etat (les Réfugiés)

Print Friendly

POLS peuvent aider les réfugiés en application de la protection de l’Etat Visas (réfugiés).

Les normes de traitement de personnes bénéficiant du statut provisoire de l’humanité
la protection doit être conforme à la Convention américaine relative aux droits de l’homme, et d’autres instruments internationaux ratifiés par la République du Panama.

Les candidats admis au Panama en tant que réfugiés par l’Office national de l’attention des réfugiés (ONPAR) ou qui ont présenté leur demande de réfugié au Panama et sont dans le processus, alors que leur situation dure ne sera pas refusée à la frontière et pas sanctionnés pour illégale ou irrégulière des moyens, tandis que l’Etat panaméen décide de leur fournir de règlement permanent sur son territoire en tant que réfugiés.

Réfugiés au Panama qui n’ont pas été reconnues, n’aura pas à payer une amende.

L’Office national de l’attention des réfugiés (ONPAR) effectuera l’enregistrement périodique des personnes qui entrent dans le pays en quête de protection des réfugiés et la documentation de ces réfugiés qui ont bénéficié par la décision collective de leur condition de “protéger provisoirement pour des raisons humanitaires “et enverra périodiquement ces informations au Service national de l’immigration.

La carte d’identité des réfugiés au Panama, les détenus et les apatrides sera renouvelé par le Service National de l’Immigration, lorsque l’Office national de l’attention des réfugiés (ONPAR) (dans le cas des réfugiés et des apatrides) ou le ministère des Affaires étrangères Affaires (dans le cas des détenus), envoie la demande pertinente.

Ils seront en mesure d’appliquer les exemptions en faveur des réfugiés au Panama, les détenus et les apatrides, qui en raison de leur vulnérabilité, ne peuvent pas couvrir le coût de la carte. A déclaré la vulnérabilité sera dûment certifiés par le Bureau national pour les soins des réfugiés (ONPAR) pour le cas des réfugiés et des apatrides, et le ministère des Affaires étrangères pour le cas des détenus.

Une fois que le réfugié au Panama reçoit la certification qui accrédite la condition de réfugié, apatrides, ou détenu, le Service national de l’immigration, va ouvrir un fichier individuel qui comprendra les éléments suivants (pour le requérant et leurs ayants droit):

1. Passeport ou document qui montre leur identité, (si applicable). Dans le cas où le demandeur ne peut présenter certains documents ceux qui, de l’affidavit de leur identité seront reçus;

2. Certification de l’Office national de l’attention des réfugiés (ONPAR) dans le cas des réfugiés ou des apatrides et la certification du ministère des Affaires étrangères dans le cas des détenus;

3. Les empreintes digitales.

4. Deux (2) photographies.

Les réfugiés au Panama, les détenus et les apatrides ont l’obligation, outre ce qui est établi dans les conventions, protocoles, statuts internationaux, la Constitution politique et les lois de la République du Panama, des choses suivantes:

a. Pour obéir aux lois et règlements du pays et à respecter la loi et l’ordre;
b. Pour obéir aux décisions de la Commission nationale de la protection des réfugiés et celles du ministère des Affaires étrangères;
C. Afin de maintenir à tout moment une conduite harmonieuse et appropriée avec le moral et aux bonnes mœurs dans la République du Panama;
d. Réalisation, en tout temps leur carte d’identité que le demandeur de refuge, détenu ou apatride;
e. Pour informer le Bureau national pour les soins des réfugiés (ONPAR) et au ministère des Affaires étrangères, l’emplacement de leur résidence et de travail, ainsi que tout changement qui se produisent dans ces.
f. Pour signaler à l’Office national de l’attention des réfugiés (ONPAR) et au ministère des Affaires étrangères, immédiatement, en cas de perte ou de vol de leur carte d’identité;
g. Réfugiés ThePanama, les détenus et apatrides jouissent des droits et garanties en vigueur des lois applicables.

Le droit est reconnu pour le réfugié au Panama, détenu, ou apatride d’être réunifiés avec leur famille immédiate. L’Office national de l’attention des réfugiés (ONPAR) sera en mesure d’envisager des exceptions à ce critère par des raisons de vulnérabilité, de dépendance ou de l’humanitarisme.

Les réfugiés détenus au Panama et qui ont dix ans ou plus qui vivent avec un statut juridique ici et déclarent leur intention de résider sur le territoire de la République du Panama seront en mesure de demander un permis de résidence permanente, tout comme la loi 25 du 9 mai 2008 établit. Ce n’est pas étendue à ceux qui ont renoncé à la condition de réfugié ou détenu, selon les dispositions en vigueur.

Le demandeur et à leurs personnes à charge qui ont le statut de réfugié au Panama ou détenu, de sorte qu’ils peuvent demander le permis de résidence permanente doivent présenter les documents suivants:

1. Résolution que le statut de réfugié et leurs ayants droit qu’ils possèdent sont correctement authentifiés par l’Office national de l’attention des réfugiés (ONPAR), dans lequel la période devrait être évident au cours de laquelle ils se sont qualifiés pour ce statut et dans le cas des détenus, la résolution qu’ils offrent pour eux et leurs ayants droit, dûment authentifiée par le ministère des Affaires étrangères;

2. Original de la carte en vigueur qui accrédite leur statut;

3. Dossier de police de la République du Panama;

4. Deux (2) photos.


Si vous êtes intéressé à déménager au Panama, ou d’obtenir une résidence légale au Panama, s’il vous plaît nous contacter pour une consultation personnelle avec les services offshore Panama juridique.


Rechercher Nom de Société


  • Nous Suivre